• page de titre des Femmes savantes
  • page de titre du Sicilien ou l'Amour peintre
  • page de titre de Joconde de La Fontaine
  • page de titre du Meunier de La Fontaine (cliché Maison de Balzac / Roger-Viollet)
  • page de titre des Oeuvres de Molière
Artwork thumbnailArtwork thumbnailArtwork thumbnailArtwork thumbnailArtwork thumbnail

Oeuvres complètes de La Fontaine et de Molière

Collection : Balzac et le livre
Auteur / Intervenant : Molière, La Fontaine
Date : 1826
Localisation : Bibliothèque

La carrière de Balzac dans les métiers du livre commence en tant qu'éditeur, associé à plusieurs confrères qui avaient publié quelques-uns de ses premiers romans, notamment Urbain Canel. Ces "libraires", comme on les nomme alors, se proposent de publier une collection d'oeuvres complètes d'écrivains célèbres en édition compacte, selon la formule à succès de l'époque. Malheureusement, la faillite de l'entreprise interrompt la collection après les deux premiers titres, consacrés successivement aux œuvres de Molière et à celles de La Fontaine. Les éditions prévues de Racine et de Corneille ne verront donc jamais le jour, mais leur présentation matérielle peut aisément se déduire des caractéristiques des deux titres publiés.

Les Oeuvres complètes de La Fontaine et de Molière révèlent les options de Balzac et de ses confrères pour susciter l’engouement du public : le choix du format tout d'abord, qui reste modeste afin de limiter le coût de fabrication et donc le prix de vente. L'illustration du texte ensuite, les ouvrages étant ornés d'illustrations gravées par un maître de la gravure sur bois de bout, Charles Thompson, exécutées d'après les dessins d'Achille Devéria, jeune artiste promis à un brillant avenir.

L'insuccès de ces publications est-il dû au format trop réduit pour ces ouvrages publiés en un seul volume, qui impliquent d'imprimer le texte en très petits caractères, difficilement lisibles ? Ou au dessin peu assuré de Devéria alors débutant ? Les ouvrages apparaissent en tout cas à la fois surannés et innovants : l'impression du texte sur deux colonnes, de même que les illustrations systématiquement placées en bandeau limité par un encadrement traditionnel, maintiennent les ouvrages dans l'esthétique du livre classique. En revanche, la formule de la publication illustrée en format réduit préfigure l'apparition du livre de poche illustré, qui connaîtra quelques années plus tard un succès non démenti à ce jour.