• Théophile Gautier par Riesener
Artwork thumbnail

Théophile Gautier par Riesener

Collection : Fonds Théophile Gautier
Auteur / Intervenant : Léon Riesener
Date : 1850
Materials and techniques: Pastel
Dimensions : 54 x 56 cm
Localisation : Cercle littéraire

Ce portrait ovale, de grandeur naturelle, probablement réalisé vers 1849-1850, présente Théophile Gautier la tête presque de face, portant moustache et barbiche, les cheveux mi-longs. Son vêtement boutonné jusqu’au col est orné du ruban de chevalier de la légion d’honneur. Ce pastel, contemporain d’un buste en marbre par Clésinger, montre une personnalité du monde de l’art installée, assez loin du jeune homme, dandy et bravache, peint par Auguste de Chatillon dix ans auparavant. Léon Riesener réalise au même moment, en pendant, un portrait d’Ernesta Grisi, compagne de Gautier. La correspondance entre Gautier et Riesener garde la trace des séances de pose dans l’atelier de l’artiste et des ennuis de santé du modèle qui ont pu retarder l’exécution du portrait : « Ne m’attendez pas aujourd’hui, écrit ainsi Gautier, par une indisposition très légère au point de vue médical très grave au point de vue pittoresque je suis malade dans mes contours ayant attrapé une fluxion au sortir du théâtre je ne puis offrir à vos pastels une joue bouffie et sans le moindre méplat vous ne voudriez pas faire le portrait d’un ballon ». Le portrait est prêt pour le Salon de 1850, où il est exposé en compagnie du "Portrait de Mlle Ernesta Grisi". Dans son compte-rendu (La Presse, 9 avril 1851), Gautier évoque la ressemblance troublante des pastels de Riesener, qui sont « comme des daguerréotypes, ou pour mieux dire, comme des reflets fixés dans une glace » : « Quand nous les regardons, nous ne sommes pas bien sûr de ne pas être encadré tout vif, par quelque maléfice, comme dans les "Contes" d’Hoffmann, ou quelque plaisanterie comme dans le "Tableau parlant" »