César Birotteau et ses pairs. Les parfumeurs dans le Paris du XIXème siècle. Entre commerce et poésie

Événements

Rencontre avec

Sur réservation

Gratuit

La Maison de Balzac bénéficie du mécénat de la Fondation Orange en partenariat avec l'École de la Seconde Chance pour un projet consacré aux odeurs et parfums chez Balzac et dans la littérature. Carole Calvez, designer olfactif accueille ainsi depuis le printemps et jusqu'à l'hiver 2022, des groupes d'élèves de l'École de la Seconde Chance pour leur faire découvrir la théorie et la pratique du monde des parfums.
C'est dans ce cadre que nous avons invité Eugénie Briot, historienne, philosophe et responsable de l'Ecole de Parfumerie de Givaudan

« Le parfumeur, perdu dans ses combinaisons, méditait en allant le long de la rue Saint-Honoré sur son duel avec l’Huile de Macassar, il raisonnait ses étiquettes, la forme de ses bouteilles, calculait la contexture du bouchon, la couleur des affiches. Et l’on dit qu’il n’y a pas de poésie dans le commerce ! Newton ne fit pas plus de calculs pour son célèbre binôme que Birotteau n’en faisait pour l’Essence Comagène, car l’Huile redevint Essence, il allait d’une expression à l’autre sans en connaître la valeur. Toutes les combinaisons se pressaient dans sa tête, et il prenait cette activité dans le vide pour la substantielle action du talent. »
Après le coup sévère porté au commerce des parfums par la Révolution française, le premier tiers du XIXe s. voit la naissance de toute une génération de parfumeurs qui deviendront en 1837 les modèles du César Birotteau de Balzac. Ils s’appellent Houbigant, Lubin, Guerlain, Piver, et tiennent boutique Aux Armes de France ou à la Reine des fleurs. En un siècle où se développent les pratiques d’hygiène et où le bon goût se compose avant tout de discrétion et de retenue, la mode est aux senteurs légères, florales, et sans surprise. Dans ce contexte, ces parfumeurs parisiens se livrent une concurrence sévère où trouve à s’exprimer toute cette « poésie » du commerce ironiquement décrite par Balzac. 
Au cours de cette conférence, nous voyagerons dans l’histoire de la parfumerie pour analyser les pratiques et stratégies commerciales des parfumeurs contemporains de César Birotteau, et examiner comment ces commerçants façonnent peu à peu une image du produit de parfumerie qui contribuera à le positionner parmi ces objets de luxe qui triompheront à large échelle sous le Second Empire.