NUIT EUROPEENNE DES MUSEES : « LA CITÉ DES ARTISTES. 1837. DANS LE SALON DE DELPHINE GAY DE GIRARDIN ». Spectacle musical de Robert Bensimon

Événements

Nuit des musées

Sur réservation

Gratuit

Première femme journaliste française? Née à Aix-la-Chapelle, où elle passe une part de son enfance, la poétesse Delphine Gay a épousé Emile de Girardin, homme politique et journaliste, inventeur de la presse à grand tirage et de la parution de grands romans en feuilletons, dans le journal, "La Presse".
Amie de Liszt, Lamartine, Chateaubriand, Musset, Marceline Desbordes-Valmore, Hugo et Balzac, Delphine écrit des poèmes publiés dans "La muse française", mais aussi des pièces de théâtre, créées entres autres à la Comédie Française par Rachel et des nouvelles dont "La canne de Monsieur de Balzac".
A partir de 1836, elle prend le pseudonyme de vicomte Charles de Launay, écrit son feuilleton hebdomadaire "Le Courrier de Paris" dans le journal de son époux qui lui donne le bas de la première page. Elle réunit ses articles sous le titre "Chroniques parisiennes".
Elle a la plume acerbe et lucide dans sa description de l'actualité du Tout-Paris.

Le spectacle la surprend dans son Salon un soir où elle reçoit Chateaubriand et sa chère Juliette Récamier en même temps que Franz Liszt de retour d’Italie, ainsi qu’Honoré de Balzac. Comme dans toute soirée de Salon de l’époque on se met au piano : Madame Récamier chante des mélodies sur des musiques de Liszt et  des poèmes de Delphine, ainsi que de Hugo, et chacun y lit des fragments de ses dernières productions où, surtout, s’opposent les conceptions et visions du monde opposées de Chateaubriand, « ultra » et diplomate,  et de l’impétueux Balzac.